Aller le contenu

Déconnexion

Je ne sais pas si vous avez vu mais ici c’est un peu le vide, voir le néant. On pourrait croire que c’est dû aux vacances et il est vrai que j’en ai bien profité mais au final il n’en n’est rien. J’ai fais une coupure blog, j’ai fais un arrêt sur ma vie, j’ai préféré dire stop. Trop de choses à gérer, trop d’émotions à supporter, trop d’eux, trop de monde, trop de bruits. J’avais besoin de me retrouver et de voir si je prenais le bon chemin.

J’ai mis en pause pas mal de projets, j’ai fais le ménage dans l’appartement et dans ma tête (surtout dans cette dernière pour vous dire même si en vrai j’ai cassé du meubles et donné beaucoup de choses). Et puis j’ai ouvert de nouvelles portes, j’ai commencé à me poser les bonnes questions et j’ai construits petit par petit de nouveaux horizons.

J’apprends à grandir. Je reprend le dessus. Je ne me cherche plus.

Je crois que je suis simplement en train d’assumer cette petite fille devenue femme. J’ai beau faire la maline, dire beaucoup de choses et avoir la tête haute aujourd’hui, je me suis laissé avoir par les mauvaises habitudes, par les mots, par ces années à subir. Je me suis laissé toucher. Je pourrai vous faire une auto-analyse maintenant mais ça ferait beaucoup trop à gérer pour chacun. Et puis il faut dire que je ne suis pas douée pour parler de moi comme pour beaucoup de choses d’ailleurs.

Encore aujourd’hui j’ai besoin de me laisser convaincre que ça vaut le coup.

Alors oui, plusieurs fois j’ai eu envie de lâcher l’affaire. Ça serait même vous mentir de dire que certains matins quand le blog était down je n’ai pas eu envie qu’il y reste. J’en ai eu marre de me regarder le nombril, en même temps il est loin d’être beau et je suis même pas sur qu’il vaille le coup.

Le temps passe et je vais bien, je vais mieux. Les choses ont justes changés. Le combat est différent, la petite fille a grandit, je ne me bats plus contre eux, je lutte contre ce qu’ils m’ont fait devenir.

img_20161231_120829_875

Ps : J’ai beaucoup hésité avant de publier cet article, si maussade soit-il mais au fond ça reste une partie de moi, et puis je reviens très vite vers vous pour plus de folie avec les Dindes.

Ps²: Un sujet sur grandir dans un cocon familial malsain ça vous tenterait ? (ah ah ah ah)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :