Aller le contenu

Mon estomac & moi #3 : Écouter son corps

Aujourd’hui, c’est mon huitième jour de mon défi 100 jours sans, vous pouvez le retrouver sur mon compte twitter et Facebook, et si vous le souhaitez, me suivre dans cette superbe aventure de torture psychologique (j’exagère à peine). En tout cas, merciii à ceux qui me soutiennent chaque jour et puis comme dit l’adage « plus on est de fous, plus on rit » (ou pas).

Aujourd’hui j’ai décidé de passer un cap dans mon défi « manger bien, manger mieux », parce qu’arrêter de grignoter c’est bien, manger équilibré c’est pas trop mal, mais j’ai comme l’impression que mon corps a besoin de passer un cap, il manque un truc mon capitaine pour être encore mieux.

J’ai décidé d’écouter mon corps.

Je me trouve bête de l’écrire comme ça, mais je vais vous expliquer un peu l’idée. Depuis tout petit, nous mangeons à des heures régulières : Matin, Midi, Soir (voir quatre heures). On mange comme si nous étions des robots : Bim on se lève il faut prendre le p’tit déjeuner, Bam il est midi il faut aller à la cantine, v’lan c’est 19H il faut vite trouver une idée de repas pour finir la journée.

A force de se mettre des indicateurs comme ça, je trouve qu’il n’y a plus le plaisir de. Alors j’ai décidé de manger seulement lorsque mon corps le réclame. Pas par gourmandise, pas parce que c’est l’heure, mais simplement lorsque mon estomac me l’indique, lorsqu’il me dit « déconne pas la relou file moi à manger ». On a trop formaté notre corps, décider pour lui quand il devait être nourrit, on fait subir à notre corps sans prendre le temps de l’écouter.

Au début, je pense que cela ne va pas trop changer. Il n’y a pas de raison pour que mon estomac se dérègle tout de suite mais maintenant je vais éviter de me forcer le matin alors que je n’ai pas faim, je ne vais pas manger parce qu’il est midi ou 19 heures. Je vais simplement le laisser faire tout en évitant le grignotage. Et c’est là que le défi va être le plus dur, pour moi ensemble ils ne sont pas incompatibles, je suis même sur que c’est possible de manger en écoutant son corps sans grignoter.

Je vais devenir la fille qui écoute aux oreilles de son estomac. Je vais tenter de manger que le strict nécessaire sans me forcer, sans me dire : « c’est l’heure il faut que je mange » et voir comment ça se passe.

couverts-et-horloge_xx-largeSource

On se dit à très vite pour un bilan ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

9 commentaires

  1. véronique tournier véronique tournier

    bsr j’entame mon deuxième jour sans coca

  2. Bon article qui résume bien la méthode de l’alimentation intuitive.

    Bon courage

    • ah je ne savais pas que ce type d’alimentation avait un nom, merci beaucoup je vais me renseigner plus amplement du coup

  3. Nixul Nixul

    Tu as raison et je me suis souvent posé cette question du « pkoi obligatoirement manger 3 fois par jour a heure presque fixe ? »
    Après le vrai piège est de correctement éviter le grignotage même si on a l’impression que s’en est pas.
    Pour l’heure, j’en suis a manger équilibré et c’est déjà un sport en lui même d’avoir des protéines, des féculents et des légumes/fruits a tous les repas. Maintenant je mange en quantité suffisante par contre 5h après j’ai bien faim et il faut que je mange sinon c’est « j’ouvre le frigo et attrape tout ce qui y traine ^^ »
    Ton retour d’expérience m’intéresse bcp sur notre capacité d’obéir a notre horloge biologique plutôt qu’a la montre. L’axe nutritionnel en lui-même est intéressant mais aussi celui sociétal qui obéit aux règles de la montre bien évidemment et qui, j’en ai l’impression, est le plus difficile a surmonter.
    A suivre donc…
    Nixul

    • Pour l’instant j’en suis à mon 2ème jour comme ça, et ça ne se passe pas trop mal.
      Je ferai un article bilan avec les effets et les méthodes, et puis si tu veux je suis dispo sur twitter pour en parler 😉

  4. ptitecarotte ptitecarotte

    je trouve ça super sur le papier mais difficile à pratique dans la vie réelle, et surtout dans la vie de famille : préparer à manger pour ma fille mais ne pas manger avec elle si je n’ai pas faim, si on est de sortie et que tout à coup j’ai faim forcer un arrêt manger à tout le monde (ou sinon grignotage)… comment tu comptes gérer cela?

    • Pour la semaine vu que je travaille je n’impose rien à ma fille, et le soir je me mets à table avec tout le monde. Je partage ma journée, j’occupe ma fille pour éviter de montrer que je ne mange pas quand je n’ai pas faim.
      Pour le week end, en sortie, je pense que je vais me prendre des Tupperware de frais type salade et des gourdes de sucrés pour le dessert. C’est une méthode à trouver, après l’avantage de l’alimentation intuitive, c’est que l’état de satiété arrive assez vite car j’écoute mon corps.
      Le plus gros points que je ne veux pas perde c’est surtout de ne rien imposer à ma famille donc pour l’instant c’est vraiment beaucoup de tâtonnement :/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :