Aller le contenu

Quand la précocité s’invite chez nous

Depuis que Mini est née, nous n’avons pas fait tellement attention à son comportement, pour nous tout était « normal ». Elle a toujours été une petite fille avec sa personnalité, son caractère, ses envies, ses besoins. Pour nous, elle est un enfant plein de vie, qui parle tout le temps, qui est très blagueuse, qui pose beaucoup de questions, et qui a une façon de réfléchir et de répondre qui nous a souvent laissé tout con. Une enfant comme une autre qui fait des bêtises, qui rigole, qui parle beaucoup trop et qui bien sur nous met mal à l’aise dans des situations cocasses. La routine en soi.

Elle m’explique les choses comme elle les comprend, avec sa logique d’enfant. Hier encore à la vue d’un papier de gâteau par terre, elle m’expliquait pourquoi il fallait le mettre à la poubelle car sinon ça polluait et que c’était mal pour là où on vivait . Elle me parle de la lune qui dort pendant que le soleil est là comme elle me parle des paillettes dans son « raroute ». Elle me raconte ses livres avec son doigt qui suit la ligne des mots en se stoppant de temps en temps pour me dire que telle lettre c’est comme sa copine V ou son copain Y. Elle me fait tellement rire, ma grande, avec ses réflexions, sa gourmandise, et ses « un petit peu mais pas beaucoup ». Un enfant de 3 ans qui découvre, qui s’interroge, qui vit comme tout les autres.

Elle assimile beaucoup de choses, ses écoutilles sont constamment ouvertes, elle ne loupe rien de ce qu’on peut dire. Tout ça elle le fait depuis longtemps, comprendre, écouter, réagir, savoir, pour nous c’est tellement normal, elle est curieuse la Mini, c’est tout. Nous n’avions jamais été inquiété par son comportement qui pour nous a toujours été celui d’un enfant de son âge.

Lorsque l’école a commencé au mois de Septembre, nous n’étions pas particulièrement inquiet. Et puis, il y a quelques semaines des soupçons sont apparus, des petits déclics, des comportements autres, une sortie scolaire qui m’a montré que finalement Mini était peut être différente.

Un matin, les mots « kifonpeur » ont été prononcés : Mature, Précoce, Grande pour son âge.

Alors je me suis renseigné pour faire taire ces inquiétudes qui arrivaient. J’ai coché toutes les cases des traits d’un enfant précoce : les questionnements incessants, les perpétuelles négociations, le refus de demander de l’aide, les oreilles qui traînent partout, l’avis sur tout, les centres d’intérêt inhabituels, l’immaturité affective, l’altruisme… Et puis j’ai tout décoché, oui elle fait tout ça, oui d’accord peut être plus qu’un enfant de son âge, oui d’accord mais non, elle grandit c’est normal.

Depuis quelques semaines, je me surprend parfois à la regarder, à l’observer avec plus d’insistance qu’à mon habitude, à tilter sur des choses qu’elle fait, souvent. Alors on s’inquiète, on s’interroge à notre tour, On fait la seule chose qu’on est capable de faire dans ce cas : on tente de comprendre et de réagir en fonction d’elle.

Pour l’instant aucun diagnostique officiel n’a été posé car pour nous, elle est trop jeune, et nous sommes encore dans une phase de découverte, et d’actions/réactions. On surveille, comme des veilleurs on guette, on fait comme si personne ne nous avait rien dit. Naturellement, on l’épie, on la checke.

Si différente soit-elle, nous l’observons, elle et son truc en plus, elle et sa peut être future précocité.

Sans titre

Rendez-vous sur Hellocoton !

12 Comments

  1. Il ne fait pas t’inquiéter, si l’école a remarqué ils feront ce qu’il faut, mon fils aussi rentrait dans toutes les cases, et l’instit s’est adaptée pour ne pas qu’il s’ennuie. Comme toi je ne parle pas de précocité car on n’a jamais cherché non plus à lui faire faire un test, en grandissant même j’ai l’impression que la maturité se calque sur les copains, ce qui n’est pas plus mal, et côté apprentissage la vigilance de la maîtresse fait qu’il peut avancer à son rythme, il est en grande section et commence à lire, on se contente de répondre à sa demande, même si on a toujours peur qu’il décroche par ennui, c’est surtout ça qu’il faut que tu surveilles. Ce qui m’inquiète plus pour Petit Monsieur c’est son hypersensibilité, les réactions surdimensionnées à tout ce qui l’entoure. Je me dis qu’à un moment donné il redescendra dans la moyenne par fainéantise, ou bien que les instits de l’école, qui ont remarqué qu’il avait ce petit quelque chose (déjà c’est rassurant quand ils te le disent, parce qu’on se demande toujours si on n’a pas le melon à force !) feront ce qu’il faut. Du moment qu’elle est écoutée et accompagnée tout ira bien.

    • Une surveillance constante oui, maintenant qu’on sait, on guette 😉 !

  2. Je n’ai jamais osé en parler sur mon blog, mais nous avons les mêmes inquiétudes pour Lily J. On n’est pas exactement dans la même configuration je pense, Lily J comprend beaucoup de choses, connaît beaucoup de choses mais n’est pas du tout mature. Bref, le grand décalage : une enfant qui utilise le mot chrysalide et sait parfaitement ce que c’est, mais qui refuse catégoriquement de grandir, et freine tout apprentissage. Bref, si tu as besoin d’en parler, n’hésite pas. Bises.

    • Merci beaucoup ! Je t’avouerai que je ne m’étais jamais posé la question avant qu’on nous dise qu’elle était mature pour son âge. Du coup c’est tout nouveau pour nous, on tente d’apprivoiser le truc.

  3. Je vais te donner une bonne nouvelle : j’en suis et je le vis (presque) bien 😉 tu savais que c’était génétique ? qui de toi ou de ton mari en est ? 😉 ( je ne connais pas ton mari mais je mettrai un billet sur toi…)

    • Non mais toi <3 !! Merciii beaucoup madame pour ton soutien et tes mots <3

  4. Chloé Chloé

    J’ai été cette petite fille et je le suis encore, 28 ans plus tard. Mes parents aussi se sont interrogés sur les mots des enseignants, mais à l’époque c’était moins courant de poser un diagnostic et d’effectuer une prise en charge. Peut-être que ma vie aurait été différente si j’avais su pourquoi j’étais pas tout à fait pareille, ou peut être pas. Je ne peux que te recommander de consulter et de poser des mots sur cet état, pour son bien et pour le vôtre. Il n’y a rien de pire que de découvrir par soi même à l’âge adulte pourquoi on s’est senti différent et décalé toute sa vie, tout ça avec la frustration de se demander comment ça se serait passé si on l’avait su plus tôt. Les livres de Jeanne Siaud-Fachin sont aussi de bons outils pour une première approche!

    • Je te remercie beaucoup et je compatis, on a découvert sur le tard mon haut potentiel aussi et ce n’est toujours pas évident à gérer, et pire depuis que je sais que peut être ma fille en est aussi.
      En tout cas je vais me renseigner pour les livres !

  5. très interessant
    ma fille a 3 ans et demi , je ma retrouve beaucoup dans le portrait de ta fille
    la maitresse veut qu’elle saute une classe car elle sait deja ecrire
    elle comprend des situations et conversations d’adultes, elle est très curieuse et perspicace
    à creuser, je n’y avais jamais pensé

    • A observer aussi, ça ne peut pas faire de mal d’être plus attentif à leurs actions 😉

  6. Je viens encore de me poser la question en écoutant mon fils me dire que papi allait bientôt mourir car il est malade du coeur, avec l’aplomb d’un adulte alors que 30 min avant il a fondu en larme car je lui ai demandé de patienter pour le coloriage.
    Cette question je ne me la posais pas jusqu’à ce que la femme de mon père (qui travaille en maternelle) me pointe le fait qu’il a un vocabulaire et un savoir qui n’ai pas de son âge.
    Donc comme toi je l’observe un peu plus qu’avant, mais comme à l’école on ne me dit rien, j’essaie de balayer cette idée et juste de composer avec lui et ses questions dont je ne connais pas toujours les réponses.

    • J’ai l’impression qu’on redécouvre notre enfant je trouve. C’est vraiment comme un questionnement constant et le plus angoissant c’est de n’avoir quasiment jamais de réponse. C’est pas évident, et j’espère que tu seras fixé rapidement pour ton fils ;).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :